Skip to main content

Ambassadeurs du numérique aux collèges du Chambon-Feugerolles

Par 13 octobre 2021Actualités, blog

De mars à octobre 2021, Zoomacom a accompagné un projet commandé par la mairie du Chambon-Feugerolles avec 34 jeunes des collèges Massenet-Fourneyron et Saint-Joseph.

Le projet s’est déroulé en plusieurs étapes :

  1. Questionnaire envoyé aux parents d’élèves
  2. Réponses des élèves sous forme d’exposition
  3. Restitution et temps d’échange sur la parentalité numérique

Zoomacom a construit chaque étape en collaboration avec la mairie et les collèges. Pour la mairie, toute l’équipe d’animation jeunesse était impliquée, et pour les collèges il s’agissait des professeures documentalistes, et d’autres professeur·es en fonction des établissements.

L’objectif principal du projet fut de favoriser l’implication des parents dans les usages de leurs enfants, en favorisant leur compréhension des enjeux, et leur rôle éducatif.

L’objectif secondaire fut d’apporter suffisamment d’éléments de réflexion et de connaissances à des élèves pour qu’ils deviennent Ambassadeurs du numérique dans leur établissement, et qu’ils deviennent ainsi des personnes ressources pour les autres élèves.

1

1ère étape : Questionnaire envoyé aux parents d’élèves

Zoomacom a élaboré un questionnaire, appelé « Usages numériques de vos enfants« , pour recueillir les avis des parents sur les pratiques et usages qu’ils perçoivent.

Les questions portaient sur 9 sujets :

  1. Le temps passé devant les écrans
  2. Le temps passé à jouer aux jeux vidéo
  3. La compréhension de l’usage des média sociaux
  4. La protection des donnés personnelles
  5. La protection de la vie privé et de l’intimité
  6. Cyberharcèlement
  7. Exposition à des contenus à caractère sexuel
  8. Risques de santé avec les écrans
  9. Isolement social dû aux écrans

69 parents ont répondu au questionnaire, en ligne. Même si ce chiffre ne manifeste pas la majorité des parents, il a permis de donner de la matière aux élèves.

2

2ème étape : Réponses des élèves sous forme d’exposition

Ce projet, s’est déroulé dans deux collèges et en 3 temps forts. Les collégiens, désireux de devenir des « Ambassadeurs du Numérique » au sein de leur collège, se sont engagés sur la durée du projet de manière volontaire.

Les élèves ont donné forme à leurs réponses sous forme de panneaux (fabriqués ou imprimés) destinés à être exposés aux parents en préambule au temps d’échanges sur la parentalité numérique.

Aperçu en vidéo:

Objectifs pédagogiques et déroulement

Donner la parole aux collégiens, leur permettre d’être acteurs de prévention auprès de leurs pairs, parents et adultes en général.

  • Maîtriser le numérique
  • Développer son esprit critique
  • Savoir rechercher des informations
  • Travailler en coopération

Les compétences psychosociales travaillées

  • Avoir une pensée critique
  • Savoir prendre des décisions
  • Avoir une pensée créative
  • Être habile dans les relations interpersonnelles
  • Savoir communiquer efficacement

Temps fort 1 : Initiation aux « Bons usages »

Les 8 et 11 mars 2021, Antoine, Renaud et William ont initié une classe du collège Massenet et deux classes de 5e du collège Saint-Joseph aux « Bons usages du numérique«  (plus d’infos ICI). Une première session pour mieux comprendre ce qu’est internet, les enjeux du web et de bonnes manières de s’en servir. Ce fut aussi le moment de présenter le projet et ses étapes aux élèves.

Temps fort 2 : Retours sur le questionnaire « parent » et choix des thématiques

  • Découverte du questionnaire diffusé aux parents et de leurs réponses, sur les usages du numérique des jeunes
  • Choix des thématiques abordées
  • Création des groupes selon les envies et l’appétence des jeunes
  • Réfléchir à comment comprendre et aborder ces thématiques

Temps fort 3 : Travaux des élèves

Les interventions au collège Saint-Joseph :

Le vendredi 1er avril, Delphine a lancé le troisième temps fort avec les jeunes du collège Saint-Joseph. L’objectif étant la réalisation d’une exposition volontairement « low-tech » avec la réalisation d’affiches papier grand format. Les choix de thématiques de travail choisis par les élèves pour leur exposition :

  1. Le bien-être et le numérique
  2. Les jeux vidéos
  3. Protection des données personnelles
  4. Les réseaux sociaux

Les séances se sont déroulées sur 5 vendredis entre fin mars et mai 2021. Pour pallier un manque de temps, dû au confinement, Delphine et Leila Shamma, professeure documentaliste ont proposé une classe virtuelle aux élèves, via la plateforme du CNED, afin de poursuivre leur accompagnement et faire en sorte de conserver la dynamique collaborative en place. Les élèves se sont investis dans les recherches et les contenus ont été rassemblés par thématiques sur des padlets. Les padlets sont des tableaux virtuels très pratiques qui permettent d’organiser à plusieurs et à distance, divers contenus, textes, photos, vidéos.

Suite à une sollicitation du CRIJ Auvergne Rhône-Alpes, Delphine a intégré Alexis Chassaing à ce projet de Médiation Numérique auprès des collégiens. Stagiaire en formation de Conseiller Médiateur Numérique (CMN) avec l’ADEA de Bourg-en-Bresse, Alexis a pu ainsi compléter sa formation en faisant ses premières interventions en présentiel avec du public. Il a pu à cette occasion réaliser une vidéo d’interviews, qui permet d’illustrer le projet de médiation numérique conduit au sein du collège Saint-Joseph.

Interventions au collège Massenet

Renaud et William ont animé le troisième temps avec les jeunes du collège Massenet sur plusieurs sessions.

Le choix des thématiques de travail choisies par les élèves:

  1. La santé et le numérique
  2. Les jeux vidéos
  3. Le cyberharcèlement
  4. La sexualité à l’ère du numérique.

Mise à niveau des élèves sur les différentes thématiques. Les  lundi 1er et 17, le mardi 18 et le jeudi 20 mai 2021, Renaud et William ont animé plusieurs ateliers au collège Massenet, ces ateliers consistaient à :

  • Mettre à niveau les élèves sur les différentes thématiques choisies ( la santé, le jeu vidéo, le cyberharcèlement et la sexualité)
  • Les accompagner dans leurs réflexions
  • Leur donner les ressources nécessaires pour pouvoir avancer sur leurs visions des différents sujets.
  • Penser et commencer à créer les affiches ressources sur les différents sujets choisis.

3

3ème étape : Visite de l’exposition et conférences parentalité

Les élèves ont réalisé des panneaux pour exprimer leurs réponses au questionnaire des parents. Ils ont exprimé leurs points de vue, à partir des sources fournies par Zoomacom et de leurs recherches personnelles.

Les parents ont visité les expositions des élèves, les 28 et 30 septembre, dans des salles des collèges Massenet et St-Joseph.
Les élèves des différentes groupes ont présenté le résultat de leur travaux aux parents, avec une grande maîtrise, qui nous a impressionnés compte-tenu du contexte, y compris sur des sujets sensibles comme les jeux vidéo ou la sexualité sur internet.

Après trente minutes de visite, les parents se sont rendus dans une autre salle et, pendant une heure, ont participé à un temps d’échanges sur la « parentalité numérique » animé par Antoine. Lors de cette conférence, Antoine a redonné des éléments de compréhension plus globaux sur les usages numériques des jeunes.
Il a également mis en rapport les réponses aux questionnaires des parents avec les contenus des expositions, qui reflétaient les paroles de leurs enfants, et leur a soumis en retour pour qu’ils puissent questionner leur rapport éducatif aux questions numériques.

L’objectif central de ces soirées était de :

  • donner des éléments de compréhension des usages aux parents
  • leur permettre d’acquérir un positionnement éducatif adapté à leurs enfants

Et après ?

Suite des évènements

Le collège Saint Joseph s’inscrit de manière durable dans l’éducation au numérique.

Zoomacom espère travailler avec un maximum d’établissements scolaires, car les problématiques liées à l’utilisation des outils numériques par les jeunes, notamment les collégiens et lycéens, sont très mal comprises et nécessitent des accompagnements. Et ils ont besoin d’être traités dans toute la complexité de ces problématiques, et non de ces problèmes, par l’ensemble des acteurs : jeunes, parents, proffesseur.es et personnels éducatifs,…

Et encore ?

Laisser un commentaire