Médiation numérique: Ratice Loire et Zoomacom fusionnent

Par 6 juillet 2017 avril 5th, 2019 médiation numérique

Juin 2017: après les accords respectifs de leurs Conseils d’Administration, les associations Ratice Loire et Zoomacom, actrices historiques de la médiation numérique dans le département de la Loire, fusionnent pour ne former qu’une seule structure. En pratique: l’association Ratice Loire est dissoute et Zoomacom reprend ses activités.

Zoomacom fait partie et accompagne depuis ses débuts Ratice Loire, collectif d’animateurs multimédia devenu association, et regroupant des animateurs, puis des structures. Un rapprochement entre les deux associations était évoqué et expérimenté depuis plusieurs années déjà [PVAGRaticeloire13.04.2012]

Ratice Loire a subit un essoufflement de l’engagement des animateurs du département dans son projet collectif.  Les sollicitations d’interventions de l’association en particulier ont fini par être souvent assurées par les quelques mêmes personnes… sur du temps bénévole, sur du temps professionnel, sur des actions personnelles pour des projets professionnels…

En parallèle,  Zoomacom s’est développée et a étendu ses actions d’animation, de coordination et de formation du réseau de la médiation numérique dans la Loire, en partenariat avec les collectivités locales et les services de l’État. Ce qui a conduit en pratique au recrutement d’un Animateur Territorial du Réseau Départemental des Acteurs de la Cyberloire (RDAC) et d’un Community Manager.

En 2017, il a donc semblé que le moment était venu de “rassembler le peu de forces vives autour d’un projet commun plutôt que de diversifier les projets“, “de mettre la même énergie au même endroit au même moment“.

Zoomacom reprend les projets en cours de Ratice Loire, en particulier pour mener à terme le projet de Mallette pédagogique autour du Jeu Vidéo.

Le reliquat de trésorerie de Ratice Loire (Seize mille euros) alimente un fond dédié aux actions en direction des médiateurs numériques et animateurs multimédias du département (formation, vie du réseau…). Il sera accompagné par la création d’un collège spécifique au sein de l’association, que les animateurs qui souhaitent s’engager sur ces actions sont encouragés à intégrer.

Ratice Loire

“Petit groupe d’échanges entre animateurs multimédia de la Loire”… puis collectif de personnes et de structures œuvrant à réduire la “fracture sociale du numérique”, le réseau s’est par la suite recentré sur la médiation numérique.

Historique de Ratice Loire

2001 – Mise en place d’un réseau d’animateurs TIC de la Loire, impulsé et animé par le Centre Social de Montbrison jusqu’en 2004 (depuis par la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports de la Loire), regroupant de façon ouverte et volontaire les salariés de structures très diverses de la Loire (Maison de Jeunes et de la Culture, Centres Sociaux, Amicale laïque, Médiathèques, Mairies, Associations indépendantes…) proposant des activités liées aux TIC.
2004 – Le réseau a souhaité se constituer en Collectif pour acquérir une meilleure visibilité.
2006-2007 – Le collectif a officiellement été reconnu par les partenaires institutionnels et associatifs (Conseil général et Préfecture de la Loire, REAAP, Fédérations de jeunesse et d’éducation populaire, Réseau des Espaces Publics Multimédia du Lyonnais…) comme le réseau opérationnel des Espaces Publics Numériques de la Loire (EPN).
2008 – Le réseau a souhaité se constituer en Association loi 1901 pour acquérir une meilleure visibilité et se rapprocher des réseaux institutionnels existants dans ce domaine afin de développer ses actions et d’étendre ses partenariats.

Voir aussi: Bref historique du RDAC (article de 2008)

 

2 Commentaires

  • Je remercie les forces vives de Zoomacom d’avoir accepter de reprendre la dynamique des médiateurs numériques de la Loire et invitent ceux-ci demander leur intégration dans son Conseil d’Administration à mes côtés !!!

  • Franck dit :

    Merci Eddy pour cet article qui permet d’enfin poser clairement les choses et donner à lire des nouvelles de l’association. Content que ce projet de fusion ait pu voir le jour.