Interconnectés !

Par 19 décembre 2011 avril 5th, 2019 Archives Cyberloire, News

Le forum 2011 des Interconnectés réunissait, les 13 et 14 décembre, collectivités, entreprises, associations autour des opportunités et des enjeux offertes par les nouveaux outils et les nouveaux usages des technologie de l’information et de la communication (TIC) dans les domaines de l’innovation, l’e-administration, l’e-education, les données publiques ouvertes, le développement économique, la réduction de la “fracture sociale du numérique”, le tourisme, la valorisation du patrimoine…

Des acteurs de la Cyberloire étaient bien évidemment présents pour ces rencontres : le Conseil Général de la Loire, Numélink, Zoomacom. L’occasion de partager et d’échanger avec d’autres acteurs de ce “Réseau des Territoires innovants”, l’occasion également de consolider les liens avec les réseaux, et les réseaux de réseaux (inter)connectés à la Cyberloire, comme la M@ison (Grand Lyon), la CORAIA et Rezopole (Rhône-Alpes), Arsenic (PACA).

Ces rencontres permettent aussi, naturellement, de faire ressortir les zones de friction entre les acteurs. Comme lorsque des élus sont interpellés sur le fait que les TIC et leurs nouveaux usages ne doivent pas  être de nouvelles façons de faire les mêmes choses. Que, par exemple, des projets de “démocratie participative” mis en place pour cautionner  des politiques pré-établies n’empêcheront pas l’organisation de l’expression citoyenne qui commentera cette politique, ni des formes d’innovation sociale, d’organisation et d’action collective qui se dérouleront en parallèle.

Les TIC présentent surtout des opportunités de faire différemment les choses dans un monde qui évolue rapidement, des possibilités de capitaliser l’intelligence collective produite sur un territoire intelligent. D’impliquer et de faire travailler ensemble des acteurs issus de structures et de culture différentes,  élus, associations, entreprises, citoyens, sur des thématiques et des territoires communs. Permettre ce type de collaborations est la raison d’être de la Cyberloire et du RDAC (voir le concept TICA).