“Deviens Youtubeur”: un atelier d’éducation aux médias pour prendre conscience des réalités

Par 11 janvier 2021janvier 14th, 2021Actualités, blog

Devenir youtubeur, le rêve de milliers, que dis-je, de millions d’ados de France et de Navarre, mais comment s’y prendre? Est-ce si facile que ça en à l’air? Suffit-il vraiment d’un smartphone et…. roule ma poule?

C’est ce que nous avons tenté de décrypter avec les jeunes de la Maison de quartier du Soleil (St-Étienne) et  Vanessa, l’animatrice multimédia de l’Espace Public Numérique,  pendant la matinée du 23 décembre 2020.

Ensemble nous avons donc décortiqué les idées préconçues des jeunes sur les Youtubeurs, fait prendre conscience des réalités, étudié les bonnes manières de créer des vidéos “professionnelles” pour enfin pratiquer et commencer à créer des vidéos pensées pour eux et par eux.


On vous explique comment :

Devenir Youtubeur, comment faire ?

Pour commencer, une question ouverte, “comment faire pour devenir youtubeur?
Vous vous en doutez des dizaines de réponses plus ou moins bonnes ont étés données, c’est le temps de la médiation, cela va permettre de mieux comprendre la vision que les jeunes ont des youtubeurs pour ensuite les confronter à la réalité pécuniaire d’un coté et les compétences demandés de l’autre.

Devenir Youtubeur professionnel: le matériel

Nous passons aux choses sérieuses: que faut-il pour créer une vidéo (une ça sera déjà pas mal…) d’un niveau professionnel?

Là encore, c’est une question ouverte que nous posons aux jeunes participants, avec description et chiffrage en direct avec le groupe, ce qui donne cela :

2900 €, ça calme un petit peu et fait comprendre à notre groupe de jeunes, qu’être Youtubeur pro, ce n’est pas une activité gratuite juste parce que Youtube est gratuit…

Alors, certes, certains ont connus le succès en se lançant sans matériel ou presque…. mais combien, et en quelle année? Pour donner un aperçu, un best of de l’année 2010, où l’on voit déjà de vrais vidéos tournées avec du matériel adéquat, et quelques vidéos buzz qui n’ont vécues que quelques temps avant d’être oubliées (et qui piquent les yeux de part leurs qualités, mais bon: on était en 2010, Justin Bieber avait à peine 16 ans et pas encore de tatouages!)

Devenir Youtubeur professionnel: les compétences

Une fois la liste du matériel listée et chiffrée, nous sommes passé aux compétences nécessaires à la création d’une vidéo, toujours sur la base d’une question ouverte. Voilà ce que nous avons listé ensemble:

Penser un thème demande les compétences suivantes :

  • Connaissances : culture personnelle, cinématographique, artistique et littéraire
  • Expériences sensibles artistiques, visuelles et sonores
  • Méthodologie : Processus de création, méthodologie de la recherche et de projet
  • Savoir-faire : Imaginer des histoires filmiques, communiquer son projet

Choisir et toucher une cible demande les compétences suivantes :

  • Capter l’attention
  • Susciter l’intérêt
  • Créer le désir
  • Passer à l’action

Ce sont des compétences de communicant, elles se retrouvent dans les métiers du  marketing, de la publicité, du community management (animation de communautés en ligne)…
Et au delà, il y a les compétences nécessaires à évaluer et à s’adapter à l’environnement de la plateforme (algorithmes de recommandation, “culture”…) qui impacte directement les éventuels revenus générés.

Écrire le scénario et les dialogues demande les compétences suivantes :

  • Inventer le récit, les histoires de toutes sortes, à la demande du réalisateur ou du groupe.
  • Créer un récit, une intrigue, un synopsis qui peut évoluer au fil de sa plume ou des desiderata de ses interlocuteurs.
  • Peaufiner les personnages, principaux ou secondaires.
  • Choisir le cadre spatio-temporel où se déroule l’action.
  • Travailler en équipe.

Réaliser le tournage demande les compétences suivantes :

  • Diriger les acteurs, leur indiquer comment jouer.
  • Placer les camera, choisir les cadrages.
  • Créer le décor.
  • Superviser le mixage, c’est-à-dire l’intégration de la bande-son au film.
  • Rester en contact avec le chef monteur, avec qui il discute des choix artistiques.

Faire le montage demande les compétences suivantes :

  • Utiliser les logiciels de montage.
  • Savoir capter et prendre le son.
  • Savoir créer un habillage, intégrer des animations.
  • Mixer des sources sonores.
  • Réaliser des effets.

Ce qui donne, estimé, 38h de travail pour créer une vidéo de 2 à 3 minutes!

Heureusement nos vidéastes en herbe ne se sont pas démotivé·es, loin de là. Donc nous sommes passé à l’étape suivante: le scénario.

Monter un scénario court avec les jeunes

En temps normal, nous prenons plus de temps pour laisser les jeunes créer le scénario, cette fois ce n’était pas possible, nous sommes donc partis d’un scenario court sur la base d’une série de vidéo qui a fait le buzz ces derniers mois “Salut à toi jeune entrepreneur“*
C’est donc sur la base de ce court scenario que les jeunes ont choisi le rôle qu’ils voulaient endosser :

  • Le cameraman
  • le clappeur
  • les différents personnages (qui va lire quoi)
  • Les figurants (pour donner corps aux scènes)

On y a ajouté une petite phrase amusante en fin de vidéo, un genre de défi pour motiver d’autres centres à créer eux aussi des vidéos: “À la maison de quartier du soleil on fait des trucs de folie, au centre de Firminy on s’ennuie“…

*”Salut à toi jeune entrepreneur” est un bon exemple de vidéo buzz, mais un mauvais exemple tant en termes de respect de la législation routière que du respect de la loi, ce qui a été expliqué aux jeunes présents.

Le tournage

Une fois le rôle de chacun déterminé, le moment du tournage est venu.
Le temps du tournage est un moment délicat, c’est maintenant que votre groupe va découvrir les vraies difficultés de cet exercice, les bafouillements, les prises ratées, les désaccords…
Une ambiance “professionnelle” mais bon enfant et bienveillante est indispensable.
Refaire est le maître mot, mieux vaut avoir plusieurs “rushes ” pour ne pas avoir à choisir un rush de moins bonne qualité lors du montage.
C’est aussi un vrai temps de rigolade, de prise de recul sur soi-même, et de camaraderie.

Le montage

Nous avions peu de temps sur cet atelier pour le montage, mais pour faire bref, nous réalisons le montage avec Openshot Video Editor, un logiciel simple, multi-plateformes (Linux, Windows…), libre et open source.

Le temps du montage est :

  • Un moment de réflexion et de décision (quels rushes choisir),
  • d’apprentissage, pour pouvoir acquérir les bases du montage,
  • de collaboration, chacun doit donner son avis.

Et après, on fait quoi?

Et bien après, on diffuse la vidéo, mais avant on discute des :

  • Règles de diffusion (droit à l’image, droits de diffusion…)
  • Canaux de diffusion (YouTube, PeerTube…)

Et aujourd’hui on fait quoi?

On aimerait bien continuer cet atelier avec d’autres centres, MJC… Et poursuivre sur l’idée de challenge inter-structures pour créer ensemble de potentiels nouveaux ponts entre les jeunes.

Pour mettre en place cet atelier dans votre structure, c’est comme d’habitude, au choix:

Et si vous êtes dans la Loire, on peut aussi vous mettre du matériel à disposition.

Contactez-nous

Lire aussi

Sur le site de la Maison de Quartier du Soleil: Retour sur l’animation « Deviens Youtubeur » du 23 Décembre 2020.

 

 

Laisser un commentaire