Retour sur la 9e Rencontre Rhône-Alpes de l’internet accompagné

Par 11 juillet 2012 avril 6th, 2019 blog

Fin juin, Zoomacom participait aux Rencontres régionales de l’Internet Accompagné, retour sur quelques-uns des thèmes abordés.

Ateliers de réflexion autour de la médiation numérique

Ces ateliers s’appuyaient sur sur une partie des recommandations du Livre Blanc de la médiation Numérique (cf. image ci-contre). Leur synthèse est encore en cours, mais on peut d’ores et déjà dire qu’ils ont constaté, comme c’était prévisible, un grande disparité des situations selon les structures. L’animateur d’un EPN dépendant d’une collectivité, d’une médiathèque, n’a pas forcément les mêmes priorités, missions et pratiques , que celui d’une association… Ni la même souplesse d’action. Certains doivent se concentrer sur les trois premiers champs quand d’autres, s’efforcent d’intervenir sur les deux derniers. Clairement Zoomacom se positionne (aussi) sur ces deux points :

  • Accompagner les projets sur le territoire, via les actions portées par le concept TICA (Territoire Intelligent – Communautés apprenantes) sur la Cyberloire et St-Étienne Métropole et le rôle du tiers-lieu au Comptoir Numérique.
  • Veiller innover et essaimer, là aussi à travers le Comptoir Numérique et certains partenaires, en particulier le GULL Alolise et la société coopérative Openscop. Sur cette dernière année : tiers-lieu Médiation Numérique + coworking + pôles thématiques, tiers-lieux et espaces de coworking temporaires, HackerSpaces, cartographie collaborative, Wikischool, OpenWeek, CowoSlowTourism, Veilleuse

Médiation numérique, données personnelles et OpenData

L’introduction par Christian Combier (La M@ison, Grigny) du vaste sujet de “la donnée” , est en plein dans l’air du temps comme en témoigne deux articles tout récemment publiés sur le sujet :

Christian a clairement posé les enjeux et les questions qui doivent interpeler les médiateurs numériques dans leurs missions d’accompagnement des publics.

La question des données touche tant ce qui est du champ des données personnelles en tant que simples internautes, que ce qui est du champ des données ouvertes (OpenData) accessibles et exploitables en tant que citoyens et acteurs de la vie de la cité. À noter que lors de l’EpnCamp du jeudi, pas moins de deux tables étaient consacrées au projet de cartographie participative OpenStreetMap et un atelier prévu le vendredi a été élargi à la thématique générale OpenData, mais son contenu est en ligne sur le portail du RDAC : Contribuez facilement à OpenStreetMap depuis un navigateur internet.

Médiation numérique et Tiers-Lieux

À l’occasion de l’atelier sur les modèles économiques pour les EPN, Zoomacom est revenu sur l’expérimentation du modèle Tiers-Lieux + EPN  (voir le retour sur deux ans de recherche et d’expérimentation dans l’article Forum des Usages Coopératifs de Brest… N+2).

Une démarche, semble-t’il, pas toujours comprise des animateurs, y compris dans un département où l’on voit à la fois un EPN fermer ses portes à Valence et les projets d’espaces de télétravail fleurir (article Création de 5 centres de télétravail et de coworking au sein d’EPN dans la Drôme). Et où la démarche portée par Zoomacom et Openscop au Comptoir Numérique a servi explicitement les réflexions qui ont conduit à ces ouvertures d’espace de télétravail / coworking (article Neonomade : Des Coworking et Télécentres dans les EPN ?). Néanmoins “le paysage a évolué avec l’inscription dans la politique régionale d’un axe et de moyens pour tester et continuer a explorer cette piste des tiers lieux et espaces de coworking“. Démontrant que, “malgré tout, on progresse“. (lire aussi EPN, avenir et modèle économique sur le blog du réseau EPN Isère)

 

Les synthèses des présentations et des travaux (politique Rhône-Alpes Numérique, Validation des Acquis de l’Expérience, actualité des réseaux départementaux…) sont accessibles sur le site de CORAIA, page Espace de synthèse de la 9° rencontre régionale CoRAIA – Juin 2012 à Annonay.

 

Ce qui n’y figure pas ce sont les temps d’échanges plus informels. Une fois n’est pas coutume, c’est pendant les moment les moins attendus que les partages d’expériences se révèlent les plus positifs. Ce fut le cas lors de la soirée Jeux Video du jeudi. Parmi les anciennes consoles permettant de revivre l’histoire du jeu video en mode retro-gaming, Sébastien Navarro de la Cyber Base de Bron (Rhône) avait installé plusieurs ordinateurs en réseau pour découvrir le jeu Minecraft. L’idée était de valoriser les usages ludico-pédagogique que ce jeu de construction permet (à voir par exemple la réalisation d’un petit film interactif). Une idée qui a rapidement fait son chemin chez les animateurs de Zoomacom et qui commence à essaimer dans la Loire (lire En Cyberloire, le jeu c’est une affaire sérieuse…). Affaire à suivre.