Avec la promo 2020 des WiFilles de la Loire

Par 28 février 2020juillet 27th, 2020Actualités, blog

Wi Filles est un programme de sensibilisation des jeunes filles aux métiers et aux compétences du numérique porté par FACE Loire pour sensibiliser et inciter les filles aux métiers et aux compétences du numérique. Les jeunes volontaires suivent des ateliers pendant plusieurs mois, les mercredis après-midi,et pendant les vacances scolaires, en partenariat avec de nombreux·euses professionnel·le·s du numérique, dont Zoomacom, pour la deuxième année consécutive.

[Plus d’infos: FACE LOIRE lance sa deuxième promotion Wi-filles (e-communes Passion/Maestria) / FACE LOIRE lance la seconde promotion de WiFilles (L’Essor)]

Reportage de RCF: Dans cette émission Fréquence jeunes Emma JEHL nous emmène à la découverte de la 2ème édition de WIFILLES, un projet qui fait découvrir les métiers du numériques aux jeunes filles.

Le 5 février, Eddie a animé le 1er atelier, dans les locaux de Digital League à Saint-Étienne. Au programme: les bases: Internet, le web, les réseaux sociaux: comment ça marche en vrai.

Le 19 février, William a expliqué aux WiFilles les logiques économiques cachées derrière la gratuité sur internet: la ciblage publicitaire par l’exploitation des données personnelles et de navigation via les cookies, l’obtention du consentement aux Conditions Générales d’Utilisation…

Le 24 février, William encore, a initié les WiFilles à la programmation grâce aux robots Thymio, lors d’une matinée pour découvrir le robot et son fonctionnement de base, et enfin le programmer.

Dans un premier temps les WiFilles ont programmés avec Blocky, un logiciel pour utiliser les mathématiques, la logique, les boucles, les variables le tout grâce a des blocs de programmation.
Dans un seconde temps, elles ont pu travailler sur le logiciel aseba et faire leurs premiers pas dans la programmation textuelle.

Article et reportage vidéo sur cet atelier robotique et programmation: Ces filles cassent les codes pendant ces vacances ! (TL7)

Le 25 février, Eddie a animé une séance sur la notion de contenus multimédia sur Internet et leur production à des fins de communication. Il a pu constater que, côté loisir, certaines participante maîtrisaient parfaitement la production de séquences vidéo sur Tik Tok et les a encouragé à voir ce medium sous un autre angle, en suggérant de l’utiliser pour documenter leur parcours avec WiFilles.

Zoomacom a ensuite passé le relais à d’autres acteurs du numérique stéphanois. Mais l’emploi du temps s’est malheureusement vu perturbé par la progression du coronavirus en France. La visite du FabLab stéphanois Openfactory a quand même pu avoir lieu.

Laisser un commentaire